Mavic Mini : qualités de vol remarquables

Le voilà arrivé ! Sur le papier, le Mavic Mini était séduisant. Une fois en main, c’est carrément le coup de foudre ! Allons droit au but : ce drone va faire un malheur !
Après un coup d’essai à mon sens raté avec le Spark, DJI se dote d’une entrée de gamme qui va servir de référence à tout le marché pour quelques temps…

A l’ouverture de la boite du Mavic Mini, ce qui saute aux yeux c’est bien sûr la taille vraiment mini de cette flycam. Et quand on le soulève, on se demande si ils n’ont pas oublié quelques chose à l’usine.

La mise en charge des batteries est très pratique : un cable micro-USB et c’est parti. Par contre, mieux vaut utiliser le chargeur et les câbles fournis par DJI, ils permettent une recharge plus rapide que des câbles lambdas.

Mais malgré son poids plume (ou grâce à son poids plume ?) le pilotage est très proche de ce qui se fait de mieux. Le drone est super stable. Le seul reproche que l’on peut lui faire c’est l’absence de réglages complémentaires aux 3 modes de vol (Cinesmooth, Position et Sport). Le mode cinesmooth est pour moi trop réactif et produit encore trop d’accoups. Mais c’est assurément une remarque d’utilisateur averti. Pour débuter, se perfectionner, se faire plaisir entre amis, en famille ou en amateur, la stabilité de vol, la fluidité des commande sont déjà largement supérieurs à la plupart des concurrents.

La portée est remarquable, la connexion plutôt robuste même derrière quelques arbres. N’oubliez pas que vous devrez garder le drone à vue… Si vous chaussez vos yeux d’aigle, vous pourrez dépasser les 2 kilomètres, même avec la norme européenne CE (qui impose un bridage de puissance). Largement de quoi s’amuser…

L’autonomie est bluffante pour un si petit appareil. Les batteries, qui sont un peu longues à recharger présentent toutefois l’avantage considérable de pouvoir se charger simplement via un cable miro-USB. Une simple powerbank permettra donc de faire le plein, c’est une nouveauté pour DJI et c’est vraiment appréciable pour ce type d’appareil qui ravira par ailleurs les globetrotters…

Bref. Utilisant déjà des drones DJI, je n’ai pas été dépaysé une seconde par le pilotage de ce nouveau Mavic Mini. Un débutant trouvera rapidement ses marques et la qualité est au rendez vous malgré le positionnement entrée de gamme. Au niveau du pilotage, par rapport à un drone plus cher, seuls manquent les capteurs d’obstacles, certains paramétrages fins et des modes de vols intelligents. Mais rien qui réduise la qualité ou la facilité d’utilisation pour un vol ordinaire.

En savoir plus sur le Mavic Mini.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*